A Bruxelles aussi un prêt proxi pour aider les PME!

En 2011, il y avait 112.304 PME à Bruxelles, cela représente 16% de toutes les PME. La création d’emploi est la seule solution sérieuse au taux de chômage, au contraire de la chasse aux chômeurs. Il est donc impératif de soutenir davantage les PME. La réforme du système des intérêts notionnels en faveur des PME ainsi que le prêt proxi qui permet aux citoyens d’investir dans l’économie réelle à conditions avantageuses sont des solutions sérieuses.

Des nouveaux métiers qui sont des opportunités pour les Bruxellois et les Bruxelloises! #votenagy70

Des idées pour Bruxelles, j’en ai des quantités! Je suis 70ème sur la liste régionale d’Ecolo, je vous résume mon projet en 70 propositions, bien concrètes, une par jour.
La 3ème: créer une formation aux « métiers de la ville » pour faire bénéficier les Bruxellois de ces nouvelles opportunités d’emploi.

Le secteur des titres-services : socio-économiquement primordial et à protéger !

Un article de « Het laatste nieuws » fournit des chiffres très parlants sur l’importance socio-économiques des titres-services. Ils permettent de donner un emploi à des personnes précarisées et sont énormément utilisés. A y regarder de plus près, ils coûtent moins cher qu’on le dit à l’Etat. De quoi bien réfléchir pour réussir au mieux la régionalisation de cet instrument.

Enseignement bilingue à Bruxelles : une priorité pour la prochaine législature

L’enseignement – au moins – bilingue dans les écoles bruxelloises doit être une priorité de la prochaine législature. Bruxelles est le plus grand marché de l’emploi en Belgique mais a le taux de chômage le plus élevé. Une des exigences les plus fréquentes est la maîtrise des deux langues nationales et souvent aussi de l’anglais. Il est indispensable de donner les outils aux jeunes Bruxellois pour pouvoir prétendre occuper ces postes.

Décentraliser le soutien aux demandeurs d’emploi

Il est indispensable de réduire le taux de chômage et surtout celui des jeunes dans notre commune.Nous avons eu un débat en Conseil communal sur le projet de faire fonctionner un « bus à l’emploi » qui se déplacerait vers les quartiers, pour se rapprocher des demandeurs d’emploi. Les dispositifs décentralisés devraient permettre de promouvoir la collaboration avec les asbl locales dans les différents quartiers de la Ville. C’est une approche qui mérite d’être saluée et que je suivrai avec attention.

1 2 3