Le Contrat de Quartier Durable « Jardin aux Fleurs » bilan pour les quartiers

Au moment de la finalisation du  Contrat de Quartier Durable du Jardin aux Fleurs , les responsables de celui-ci ont fait le point sur les futurs travaux prévus dans ce programme financé par la Ville et la Région et accompagné par un programme « participatif » dont il serait vraiment important de faire le bilan. Cela a en tous les cas permis aux habitants de se rencontrer et de faire connaissance avec un certain nombre d’associations financées pour intervenir dans le quartier. Dans mon bilan je voudrais souligner un point qui me tenait fort à cœur dans ce quartier du centre, parmi les plus denses de la Région bruxelloise et aussi parmi les  moins bien lotis en espaces verts. Les habitants ont depuis le début demandé que l’on plante des arbres et qu’un verdurise les petits squares, les trottoirs, les façades. 76 nouveaux arbres seront plantés et nombre de façades ont été verdurisées. Des potagers « urbains » collectifs ont été développés. Des petits poumons verts utiles pour améliorer la qualité de l’environnement et aussi, chose importante, à la création de liens entre habitants.  Selon les statistiques, 25 logements ont été rénovés et 59 logements ont été créés. Le parc Fontainas sera rénové avec une salle de sport qui remplacera celle qui existe aujourd’hui. Les habitants ont dû batailler ferme pour éviter la construction d’un nouvel immeuble dans le parc, à front de la place Fontainas.  Le projet de la réhabilitation du site de la « Tour à Plombs » mérite aussi d’être souligné : restauration de la Tour, patrimonialement importante,  rénovation et transformation de l’ancienne fonderie en établissement scolaire pour l’extension de l’Institut Demot-Couvreur, couplée avec une salle d’éducation physique et d’une salle polyvalente rue de l’Abattoir. Le projet annoncé devrait permettre une utilisation par l’école et par les associations du quartier.

Dans mon article précédant sur le Centre Communautaire du Rempart de Moines, je relayais la demande des habitants du quartier inquiets face à la  menace de fermeture  du Centre moins de deux ans après son inauguration. Depuis qu’il fonctionne le Centre est vraiment devenu un lieu de rencontre intéressant dans le quartier en face des 5 immeubles du Rempart des Moines. Information, accompagnement des projets tout cela est reconnu comme étant un travail utile du Centre. Revirement heureux du Collège, dans le budget 2016 j’ai bien retrouvé les 261.000 euros nécessaires à la pérennisation du Centre, ce qui m’a été confirmé par l’échevine Hariche à l’occasion du débat budgétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *