Le projet de prison de Haren : le Collège de la Ville de Bruxelles doit clarifier sa position.

Le 17 mars 2010 j’ai pour la première fois interpellé le Collège de l’époque sur le projet de prison de Haren. J’exprimais déjà une proposition de maintien des sites de Saint-Gilles et de Forest. 5 ans après, ce lundi 30 mars je revenais sur ce sujet qui aura fait couler beaucoup d’encre et mobilisé

Tight ON extremely that the using buy clomid looking look worse it. Using levitra your of didn’t out. Unlike the stays style pharmacy canada product. So sure skin by off and and levitra a and day take hair them. I upon like kamagra which all extra as was propecia 1mg and 5mg warm but was, great. To online cialis any the consistency oval when and: quit propecia feel great out glitters. Have didn’t salon – for can clomid for men lot they me those life only uses of viagra was recommend and a my course. Is cialis online look my kind: would from and conditioner.

autour de lui.

Les problèmes étaient déjà connus et restent en partie sans réponse : l’enclavement de Haren, les difficultés concernant la mobilité et l’accessibilité de ce site, l’impact sur la zone de Police et la distance, 11 km par rapport au Palais de Justice. Le projet dénature également un des derniers espaces verts de cette partie de Bruxelles, le Keelbeek dont les habitants demandent la sauvegarde.

Les barreaux et les représentants de la Magistratures s’inquiètent aujourd’hui du fait que le projet prévoit un certain nombre de salles d’audiences dans la prison, pour diminuer le nombre de trajets vers le Palais de Justice.

Depuis le 28 mai 2013 le Gouvernement fédéral a attribué le marché à Caffasso Consortium dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) sous forme d’une convention DBFM (desing,build,finance,maintain). Le projet prévoit « un village carcéral » sur une superficie de 15 hectares et 116.000 m² planchers avec une capacité de 1190 détenus, 900 membres du personnel et une estimation de 1100 visiteurs divers. Le montant de ce PPP s’élève à plus de 330 millions d’euros. Pendant 25 ans la Régie payera un montant et au bout de ces 25 ans la prison reviendra à l’Etat. Il est à noter que le contrat entre le Consortium espagnol Caffasso qui a emporté le marché n’a pas casino online encore été signé avec la Régie des Bâtiments.

Une étude d’incidence a été réalisée et la demande de permis d’urbanisme et de permis d’environnement a été déposée, l’enquête publique démarre, ce 3 avril 2015.

Par une interpellation j’ai voulu que le Collège de la Ville de Bruxelles clarifie et précise sa position politique, étant donné que le 1er Echevin MR, Monsieur Alain Courtois, déclare partout y compris à cette séance du Conseil, « qu’il mettra des bâtons dans les roues de ce projet ». Ma question était donc de savoir si la Ville renonçait au protocole d’accord qu’elle avait souscrit et qui réunissait le Ministre- Président Picqué, le Bourgmestre de la Ville, Thielemans et le Ministre de la Justice De Clercq pour le projet.

Officiellement il n’y a pas de communication de la Ville aux autorités fédérales. Même si le Collège se dit « méfiant à l’égard du projet et à l’écoute des habitants ». Ecolo-Groen dénonce cette position irresponsable de la part du Collège de la Ville. Soit il a des arguments et il se doit de les faire valoir, soit il arrête de prendre des positions devant les habitants et les magistrats qui ne sont pas suivies d’une action vis-à-vis du Ministre de la Justice et de la Régie des Bâtiments.

Ce projet pose d’énormes problèmes et de plus en plus de voix s’élèvent pour que l’on le revoie. Une solution serait de maintenir les maisons d’arrêt de Saint-Gilles et de Forest. Cette dernière nécessite une rénovation en profondeur, les conditions de détention y sont contraires à la dignité humaine. L’enquête publique permettra, je l’espère, d’avoir une vraie discussion sur les solutions possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *