Haren: encore des promesses qui ne seront pas tenues par le Collège de la Ville de Bruxelles!

Au Conseil Communal du 9 mai 2016 j’ai eu l’occasion de dénoncer le revirement du Collège à propos du dossier de la Prison de Haren et cela malgré les déclarations tonitruantes du MR et d’Alain Courtois en particulier. C’est vrai que après la promesse « d’un stade qui ne coûtera  un seul denier public » les promesses du MR ne valent que pour ceux qui veulent bien les croire.

Dans le dossier de la méga-prison de Haren, la nouvelles demande de permis s’accompagne d’une demande de modification du tracé du sentier du Keelbeek, pourtant refusée à l’unanimité du Conseil, le 19 octobre 2015.   C’est l’ensemble de ce projet qui est contesté par les associations d’habitants, les représentants des magistrats et par les Harenois. Ecolo-Groen s’oppose aussi à ce projet.

Le 21 mai 2015 le Collège approuvait un avis concernant la première demande de permis d’urbanisme. Cet avis comportait une série de conditions et demandait des compensations, parmi lesquelles :

– d’augmenter substantiellement l’offre de transport public à destination du lieu

– que le projet n’entraîne aucune charge supplémentaire pour le CPAS de la Ville et la zone de Police de Bruxelles-Capitale-Ixelles

– de résoudre la question du transfèrement des détenus 

-de conclure, avant la délivrance du permis d’urbanisme par la Région de Bruxelles Capitale, une convention tripartite Ville-Région-État fédéral, portant la création et la mise en œuvre d’une compensation immobilière et/ou foncière pour pallier au déficit urbanistique et financier qui induit, pour la Ville, la construction de la prison à cet endroit.   En date du 28 mai le Collège ajoute une demande de compensation, à savoir une option sur l’immeuble du Petit Château, qui accueille actuellement les demandeurs d’asile.

Comme l’indique la presse  la Ville de Bruxelles opère une courbe rentrante, alors qu’elle a combattu le projet et en particulier les libéraux . Cela veut dire que la majorité autoriserait le déplacement du sentier du Keelbeek.

En compensation Haren serait doté d’un parc de 2 hectares, à proximité de la prison, d’une passerelle pour les piétons qui surplomberait les voies des deux gares de Haren-Sud et Central, ainsi qu’une rénovation des quais. Le fameux chemin serait élargi.

Des autres conditions pourtant « virilement » avancées par le Collège des Bourgmestre et échevins PS/MR,  il ne serait plus question!

Il y a  ici une alliance entre le fédéral, qui souhaite construire cet énorme complexe pénitencier, malgré les problèmes inhérents au choix du site : accès au Palais de Justice, mobilité, enclavement, coût pour la zone de police et la Région bruxelloise qui défend les intérêts immobiliers de Saint-Gilles et de Forest, sans réelle vision régionale. A ce sujet lire mon article du 2 avril 2015.

Capitulation en vue donc pour le PS/MR de la Ville, mais le combat se poursuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *