Une consultation populaire pour proposer la fermeture à terme de certains tunnels ne doit pas être un tabou : remember Reyers.

Je voudrais commencer par dire aux commerçants et aux automobilistes que je comprends totalement les inquiétudes engendrées par l’annonce de la fermeture du tunnel Stéphanie. Le commerce de la Ville a été impacté par le lockdown, par la mise en œuvre du piétonnier et il exprime donc logiquement des craintes.

Aujourd’hui nous sommes confrontés à une modification brutale des conditions de circulation. Dans l’hyper court terme je suis favorable aux mesures que vont réduire l’impact de cette fermeture, j’ai insisté auprès du Bourgmestre de la Ville pour que la police, qui est présente, soit renforcée et soit aussi attentive à ce que les transports en commun, bus et trams qui desservent les quartiers Louise et Sablon puisse y transporter les voyageurs sans blocage. J’ai demandé également que la Stib renforce son offre pour offrir une alternative.

Nous avons hérité d’un choix de mobilité qui date des années 50, qui est coûteux (15, puis 30 millions d’entretien par an pour les seuls tunnels) et qui n’est pas performant puisque, avant même l’annonce de la fermeture du tunnel Stéphanie, Bruxelles était classée parmi les villes les plus embouteillées.

Nous avons donc un défi et une opportunité. Soit nous décidons d’investir des centaines de millions d’euros dans ce modèle dont on se plaint, qui veut que l’on arrive jusqu’au cœur de la ville en voiture, soit nous élaborons un système plus performant, où nous Bruxellois, servirions d’exemple. Un système de mobilité efficace, améliorant la qualité de vie de la population et plus respectueux de l’environnement. Les bruxellois doivent pouvoir se prononcer via une consultation populaire dont les modalités sont à définir.

Le fédéral doit y mettre du sien et investir dans la Sncb. Il a une lourde responsabilité avec le système des voitures de société qui encourage l’utilisation de la voiture pour tous les déplacements. Un complément de salaire, oui mais pourquoi pas avec d’autres caractéristiques. Combien de personnes se rendent compte que faire 2 km en voiture est absurde mais sont tentées de le faire si elles sont bénéficiaires d’une voiture de société ?

Les Régions peuvent contribuer à la mobilité de leurs travailleurs, par exemple, en facilitant les accès aux gares, entre autres grâce à des possibilités de parking.

Et le fameux RER ? Savez-vous que sur la ligne 26 qui passe par exemple par Vivier d’Oie vers Mérode, il y avait avant 3 trains par heure et aujourd’hui il n’y a plus qu’un train ?

Pourquoi pas l’exploitation par la Région des 40 gares qui existent et qui forment un Réseau Express Bruxellois ? Uccle Saint Job – Haren en 9 minutes, comme aujourd’hui, mais 3 ou 4 fois par heure.

La Stib a un bon service, il y a des nouvelles applications pour améliorer l’information sur l’offre, mais davantage de sites propres et de feux télécommandés amélioreraient les performances et permettraient dès lors d’accroître les fréquences.

35% des ménages bruxellois ne disposent pas d’une voiture.

Paris ferme des trémies autoroutières pour faire rouler des trams. Beaucoup de villes développent une autre mobilité que celle qui est organisée autour de l’automobile.

Pour conclure, allons-nous investir dans de vielles infrastructures qui ont montré leurs limites ou allons-nous faire le choix d’une mobilité du 21 ème : transfert modal vers les transports publics, le vélo voitures partagées, covoiturage… Cette mobilité-là accroît l’attractivité des villes et la qualité de vie dans celle-ci pour les habitants et pour les autres utilisateurs. Cette question mérite l’organisation d’une consultation populaire.

#Bruxelles #Tunnels #Consultationpopulaire

 

 

8 Responses

  1. pien pepita

    Je soutiens les idées de Marie Nagy.
    Plus de transport en commun « libre de passage » sinon cela ne sert à rien
    Tenir compte du vieillissement de la population

    • Marie

      Merci Pepita, effectivement seul 35% des ménages à Bruxelles disposent d’une voiture, donc il y a énormément de personnes pour qui l’alternative est indispensable, notamment les personnes plus âgées et les jeunes. D’où l’importance du confort, de la bonne qualité de l’espace public et de la possibilité de se déplacer pour en dehors des heures de pointe.
      La Stib fait mieux, mais le service doit devenir excellent y compris le we et en soirée. Notre idée de développer un réseau express bruxellois est prometteuse, il pourrait relier 40 gares bruxelloise et réduire considérablement les temps de chaque trajet.

  2. Verloes André

    Chers Amis Ecolo ,

    pourquoi rester au niveau du discous propagandiste, passons au dessin, à la conviction .

    Présenter la fermeture des tunnels est effrayant pour le commun des conducteurs. Annoncer que Bruxelles va se doter du plus long parking souterrain de la Basilique à Rogier, lui ferait miroiter un grand confort d’accès aux différentes stations Metro /tram où son ticket de parking lui donnerait droit à un trajet de complément en transports en commun.

    Et là, on aurait le temps de rénover les tunnels par tranches successives pour les transformer en parking urbains. Là, les commerces et bureaux ne pourraient plus de plaindre du manque d’accessibilité de leur commerces et lieux de travail.

    En outre, si La SNCB ne peut/veut pas utiliser les infrastructures existantes à l’intérieur de la RBC ( non…pas république bananière du Congo ) , les écratements étant similaires, pourquoi ne pas utiliser les intervalles de passages pour y faire passer des trams en sites propres ( si,si, propres…cela pourrait encore exister ). Une piste, une voie… pas trop étroite aux esprits réfractaires .

    Alors, en route pour une « com » sur ces thèmes .

    Un écolo dans l’âme mais trop réaliste pour rêver trop haut .
    André Verloes
    02 4793578 ( Répondeur)

  3. Philippe

    Bonne idée la consultation populaire. Ecolo peut-il en faire le canevas?

    • Marie

      Les modalité sont à définir. Il existe légalement une consultation populaire au niveau des communes, ont pourrait s’en inspirer.
      Il s’agit de bien formuler aussi la question ou les questions qui seront posées et surtout faire participer une majorité, le sujet de la mobilité nous touche dans notre quotidien, je crois que c’est un débat qui vaut la peine.
      Certains à Ecolo, réfléchissent aussi à des « conférences citoyennes ».
      Il y a du travail et aussi de l’intérêt.
      Intéressé d’en parler? Je prévois que tous les premiers mardis du mois je serai disponible pour ceux qui veulent me rencontrer, de 16h30 à 18h30 au Barbeton, au coin de la rue Dansaert et du Rempart des Moines.

  4. Chantal

    Mon compagnon et moi habitons le centre ville et vivons sans voiture depuis 8 ans maintenant. C’est beaucoup plus facile qu’on le pense. Pour ma part, je donne la priorité à la qualité de l’air que nous respirons plutôt qu’au confort. Les solutions existent, sont à portée de main. Le piétonnier, c’est un énorme plus au niveau de la qualité de l’air et la qualité de vie. L’époque du tout à la voiture, de ce slogan « ma voiture, ma liberté » est révolue car cela ne tient pas la route (c’est le cas de le dire). Quand je vois toutes ces voitures encore parfois tard le soir bloquées dans des rues étroites, une personne au volant, cela n’a pas de sens. Un pot d’échappement à la hauteur d’un visage d’enfant, des files de voitures à la hauteur des lieux où on peut faire du jogging (parc de Bxl) etc. c’est insupportable. A votre disposition pour en discuter et échanger sur les solutions que nous avons adoptées au quotidien. Au niveau de la ville de Bxl, j’aimerais aussi plus d’efforts sur les impacts écologiques de tous les événements organisés et qui me semblent peu réfléchis au niveau de leur empreinte écologique. Bien à vous. Chantal

    • Marie

      Merci pour votre message.
      Intéressé d’en parler? Chaque premier mardi du mois je suis disponible pour ceux qui veulent me rencontrer, de 16h30 à 18h30 au Barbeton, au coin de la rue Dansaert et du Rempart des Moines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *