La securité de la rue Dansaert passe par le Commissariat de Police

L’année dernière la fermeture du magasin Apple, rue Dansaert avait interpellé nombre de Bruxellois. En effet ce magasin, atypique pour cette partie-là de la rue y était établi depuis 10 ans. Les responsables du magasin ont annoncé cette fermeture, en raison d’une deuxième attaque à main armée survenue en 2014. Et ces deux attaques n’ont pas été les seules dans la rue, il y en eu 4 en plus, au café Walvis, 2 fois au Barbeton et au magasin Bella Belli. La semaine dernière deux faits ont encore était constatés, un cocktail molotov a été jeté dans la vitrine du fleuriste, Flower Attitude et un peu plus loin rue Lepage, le coiffeur a vu son établissement vandalisé.

Cela m’a amené à interpeller deux fois au Conseil Communal, une première fois le 12 janvier 2015 et ensuite ce lundi 9 mars. En effet, si tous les commerçants s’accordent à dire qu’il y a plutôt une amélioration de la situation de sécurité dans le quartier (ce qui confirment les statistiques de la police), les informations sur ces incidents risquent fort de créer une inquiétude chez les riverains et chez les visiteurs.

Il est important de savoir ce que la police mène comme action pour résoudre ce type de problème et quelle est l’action de prévention qui est mise en place. Un Commissariat de Quartier est établi rue du Houblon à 100 mètres de la rue Dansaert. Il est essentiel que ce commissariat joue un rôle plus important pour prévenir ce type online slots de problèmes. Il faut signaler aussi que le quartier est également très bien pourvu en caméras de surveillance, présentées souvent comme préventives, mais qui s’avèrent plutôt des éléments importants a posteriori. Dans sa réponse le Bourgmestre dit : « L »enquête, pour la majorité des faits perpétrés, est assurée par la direction judiciaire de la police de Bruxelles CAPITALE Ixelles, recherche locale, section vols. Un suspect a été identifié. Le secret de l »instruction ne permet pas de transmettre des informations précises sur cette enquête, mais nous sommes très confiants quant aux suites données par nos services de police et les magistrats à ce dossier. Les images des caméras de surveillance ont été exploitées. »
L’échevine du commerce annonce qu’en concertation avec les commerçants elle compte mettre en place un système de télésurveillance avec le secteur privé pour l’intérieur des commerces.
Enfin et suite à l’annonce des faits survenus cette année, un renforcement du dispositif Bravvo a été décidé. Les rondes des gardiens de la paix, ont élargi leur périmètre pour aller rue Dansaert y compris pour la « brigade de nuit » celle qui, au départ du local situé dans la rue du Rempart des Moines, circule entre 22h et 2h.
Ce plan d’action devrait porter ses fruits et redonner au quartier sa convivialité ; reste la question qui se pose dans le cadre de la réorganisation de la police prévue pour la zone. Quel sera le rôle du commissariat de la rue du Houblon (comme d’autres antennes de quartier d’ailleurs) ? La réforme n’est pas très explicite sur les tâches qui seront prestées dans ces antennes de quartier de même que sur les heures d’ouverture. Le MR et Alain Courtois, premier échevin avait fait de l’ouverture des commissariats de police 24 heures sur 24 une de leurs promesses phare pour les élections. Il est temps de respecter cet engagement.
En tant que conseillère de police, je mets l’accent sur le recrutement de policiers bruxellois (20% seulement de l’effectif de la zone habite en Région bruxelloise), qui connaissent la ville ; sur une formation continue de manière à mieux être préparés à la complexité urbaine et sur un temps d’intervention rapide en cas d’appel. Les policiers du commissariat de la rue du Houblon doivent être présents et visibles dans la rue et ce dernier ouvert 24/24. Je reste très attentive à l’évolution de la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *